Apprentissage : nombre d’entrées record en 2018

L’apprentissage constitue une voie de passion, d’excellence et une promesse solide d’insertion professionnelle puisque environ 70% des apprentis trouvent un emploi dans les 6 mois qui suivent la fin de leur formation. Pourtant, notre pays comptait en 2016 seulement 400 000 apprentis, soit 7% des jeunes, contre 15% en moyenne dans les pays européens qui ont réussi à endiguer le chômage de masse des jeunes.

Cette situation s’expliquait par le fait, qu’outre un frein culturel, notre système de l’apprentissage se caractérisait par une complexité tant de sa gouvernance, que de son financement et de son opérationnalité.

C’est précisément ce que nous avons déverrouillé en adoptant la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel. En savoir plus sur la loi

Grâce à notre mobilisation collective, le changement culturel est en train d’opérer. Ainsi le nombre de jeunes entrés en apprentissage a atteint un record en 2018 : +7,7% par rapport à 2017. Cela fait plus de 20 ans (1996) que l’on n’avait pas connu une telle progression.
Il y a ainsi 437 000 apprentis fin 2018 contre 419 000 fin 2017

Afin d’amplifier cette dynamique et pour faire changer le regard des jeunes et de leurs parents sur l’apprentissage, le Ministère du Travail a lancé le 22 février 2019 une nouvelle campagne de communication faite par les apprentis pour les apprentis, baptisée #DémarreTaStory.

Dans la continuité de la précédente campagne, cette nouvelle saison sera pilotée par 3 jeunes eux-mêmes apprentis qui ont été missionnés pour créer et animer une chaîne YouTube alimentée par une websérie sur l’apprentissage, mais aussi notamment par des portraits d’étudiants en apprentissage ou des reportages. Cette websérie en 25 épisodes suit le tour de France de ces trois jeunes, à la rencontre d’autres apprentis.

Enfin, comme le prévoit la loi « Avenir Pro » vient s’ajouter la création de « prépas apprentissage » en classe de 3e, à partir du 1er mars 2019, destinées à servir de passerelle pour des jeunes vulnérables souhaitant entrer en apprentissage. Financés dans le cadre du Plan d’investissement dans les Compétences (PIC), elles concerneront 150 centres de formation des apprentis (CFA) et 28 000 places seront disponibles dans toute la France.