PPL patrimoine sensoriel

Je soutiens cette proposition de loi de bon sens qui vise à protéger le patrimoine sensoriel de nos campagnes françaises, mais n’est-il pas absurde de devoir préciser par la loi les évidences naturelles ?

Cette proposition de loi part d’une excellente intention. Mais il est navrant de constater que la judiciarisation croissante des rapports sociaux et le déracinement de nombreux citoyens pousse la représentation nationale à légiférer sur ce type de sujet.
Est-il normal que l’on en vienne à légiférer sur des choses aussi élémentaires de la vie de notre pays ? Que l’on se rende bien compte : nous en sommes arrivés à faire une loi pour protéger les bruits et les odeurs… A quand une loi pour patrimonialiser la pluie contre les justiciables mécontents d’être mouillés ?