Retour du projet de loi bioéthique à l’Assemblée Nationale

Le texte est examiné cette semaine en commission et sera définitivement voté la semaine prochaine dans l’hémicycle. C’est tout de même un étrange agenda trois semaines avant les élections ! Juste pour attraper des voix.

A l’issue de l’examen de l’article 1 qui est donc de nouveau voté faisant fi de l’avis du Sénat, j’apporte quelques commentaires :

S’il y a autant de différences d’avis entre le Sénat et l’Assemblée Nationale, c’est que le peuple français n’est pas majoritairement en accord avec la PMA pour toutes. Notre pays est divisé sur ce sujet.

Or une bonne politique est au service de la paix.

Par ailleurs, il n’y a aucune volonté de consensus, la majorité n’écoute pas les arguments de l’opposition, n’entend pas nos remontées du terrain, elle adopte cet article à marche forcée et en ne prenant en compte aucun de nos amendements d’amélioration ou de précision, pourtant personne ne détient la vérité et cela confirme que l’Assemblée Nationale est bien transformée en une chambre d’enregistrement de la volonté du gouvernement.

En définitive, l’adoption de l’article 1 nous rend, nous législateurs, responsables de la naissance d’orphelins de pères et des conséquences que cela aura dans les années à venir à la fois du point de vue psychologique pour ces enfants et juridique des actions qu’ils pourront entreprendre à leur majorité.

Que de paradoxes dans les propos de la majorité :

Elle considère le père comme inutile, ni nécessaire ni indispensable. Les hommes apprécieront !

C’est pourtant contradictoire avec le texte des « 1000 premiers jours » voté il y a quelques mois qui affirme l’importance du Père.

Il faudrait savoir, encore une fois c’est le « en même temps » d’En Marche !

« L’accès à ses origines c’est l’intérêt supérieur de l’enfant» dit le rapporteur Touraine.

Et en même temps quelques minutes après il nous dit que « cela ne pose aucun problème de naître sans père, de femme seule », il faudrait savoir !

Quelques réponses édifiantes du Rapporteur Touraine (LaREM) :

– Sur les enfants nés de PMA : « Beaucoup de ces enfants sont souvent enviés par certains de leurs petits camarades d’école ». Il ne faudrait tout de même pas nous prendre pour des imbéciles !

– « La GPA est dans la Bible ». Provocation ?

Ce projet de loi prétend favoriser l’amour, il favorise clairement l’argent. Or l’amour est du domaine du gratuit, cette prestation remboursable c’est imposer le règne de l’argent. Onéreuse pour tous car prise en charge intégralement par la Sécurité Sociale, rentables pour quelques uns !

Je dénonce l’argument de « rupture d’égalité » invoqué pour la PMAPourToutes. C’est manipuler les gens que de dire ça. Le Conseil d’Etat l’a jugé : il n’y a pas d’inégalité dans des situations différentes, des situations différentes au regard de la procréation justifient des décisions différentes.

Je continuerai à dénoncer que la majorité présidentielle fait prévaloir la « volonté » d’adultes au détriment de l’intérêt des enfants.

Vous pouvez retrouver toutes les vidéos de mes interventions sur ma chaine You Tube :

https://www.youtube.com/…/UC7Y8SFCioPOQkqmJL4R…/featured


Découvrez l’une de mes interventions :

Il y aura pénurie de gamètes, on le sait.
En acheter ? Remercier en rémunérant les donneurs ? Et nous voilà dans le règne de l’argent au nom de l’amour !
L’amour est le domaine de la gratuité !
Question aux députés qui vont voter cette loi : Posez-vous la question : pourquoi ne donnez-vous pas vos gamètes ? Pas de réponse …