En quelques mots

Agnès Thill – Députée de l’Oise

Pourquoi me suis-je présentée à la députation ?

Parce que représenter la société n’est pas l’apanage de certains, qui finissent par ne plus rien représenter !

Parce que ce sont des gens comme nous qui devons être là où se prennent les décisions !

Parce qu’on a toujours le choix dans la vie : subir, ou agir. J’ai choisi d’agir pour redresser le pays, ne pas le laisser s’enliser, transmettre à nos enfants un futur viable.

Résolument optimiste et tournée vers l’avenir,  je m’engage pour l’orientation du pays, pour nos jeunes d’aujourd’hui qui sont les citoyens de demain.

J’ai été exclue du groupe LREM à l’Assemblée Nationale et du mouvement en Juin 2019. Ainsi, la pression et le chantage de quelques collègues députés et associations auront eu raison de la bienveillance, tolérance, inclusion, ouverture, affichées par le mouvement En Marche. Ce qu’ils disent n’est pas ce qu’ils font.

Députée non inscrite jusqu’en juin 2020, rien n’a changé et ne changera. Je m’étais présentée pour être là où se prennent les décisions, pour porter la voix de mes concitoyens, je continuerai à le faire.

Juin 2020 : j’ai rejoint le Groupe parlementaire UDI & indépendants, au titre des indépendants parce que c’est un groupe où chacun est respecté dans ses convictions et où chacun à sa liberté de vote. Mais tous se rejoignent dans une philosophie qui me correspond : travailler de façon constructive et libre, au service de la France, de tous les Français, sans parti-pris et clivages politiques.  Un an après mon exclusion du groupe LaRem, c’est un temps raisonnable pour prendre du recul et analyser les choses de façon factuelle. Travailler pour le bien de tous, avec bon sens, simplement. Tel est mon devoir, que je continuerai à faire avec pugnacité. Voir mon communiqué

Mes attributions

A l’Assemblée Nationale :

  • Membre de la commission Affaires culturelles et Education
  • Vice-présidente du Groupe d’étude : «République et religions»
  • Membre du groupe d’étude «enjeux de la ruralité»
  • Membre du groupe d’étude «Insertion économique et civique des jeunes»
  • Membre du groupe d’étude « fin de vie »
  • Présidente du groupe d’amitié avec la République démocratique du Congo,
  • Vice-présidente des groupes d’amitié avec le Mali, la République centrafricaine et le Vatican,
  • Membre du groupe d’amitié avec Israël, la Palestine, la Finlande, le Nigéria, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso

Par ailleurs :

  • Je suis membre du Conseil Supérieur des Programmes de l’Education Nationale

Biographie

Agnès THILL, née en 1964 à Paris, est la dernière enfant d’une famille ouvrière engagée et a grandi dans le 93.

Elle a passé son bac au Lycée de Noisy le Sec et a commencé à travailler dès l’âge de 18 ans, ses parents âgés étant déjà retraités.

A 19 ans, elle réussit le concours de l’école normale d’instituteurs de Melun et débute sa carrière dans l’académie de Créteil, puis sur Paris dans le 19 ème arrondissement en ZEP urbaine. Elle est arrivée dans l’Oise en 1996 où elle travaille en milieu rural, en classes uniques en RPI, puis est promue directrice en ZEP (à Compiègne).

Elle travaille trois ans au CDDP de l’Oise, à l’heure où la littérature fait son entrée dans les programmes du cycle 3 à l’école. Elle réussit son CAFIPEMF et devient donc : maître-formateur en maternelle, en élémentaire et IUFM, Jury d’examens et de concours, conseillère pédagogique, dans l’Oise.

Directrice d’école au moment où elle est investie par La République en Marche pour les élections législatives de 2017, Agnès THILL est désormais en disponibilité de l’éducation nationale pour la durée de son mandat législatif mais reste investie au sein de l’Éducation nationale via la commission Education et Culture où elle siège, via le Conseil Supérieur des Programmes dont elle est membre, ses convictions pour la réussite de tous, les exigences pour tous, et le premier degré qu’elle connait particulièrement.

Elle est auteure de « L’école en portraits »  publié en 2000

Ses combats : la laïcité. La valeur du travail, le respect de l’Autre.